vendredi 14 octobre 2016

Évolution des techniques de formation : quand les neurosciences nous éclairent !

apprentissage formation neurosciences animation outils
La formation, avec le développement d'internet, des réseaux sociaux, des technologies, traverse une période de profonde mutation. Pour suivre cette évolution, il devient nécessaire de s'informer et surtout d'utiliser tous les nouveaux supports mis à notre disposition pour la construction et l'animation de nos offres de formation.

Pour autant, cela ne suffit pas. Il est indispensable de bien appréhender le rôle et l'intérêt dans le choix des outils disponibles.

En tant que formateur nous devons nous poser plusieurs questions :


  • Quel est notre public ?
  • Quels sont ses besoins, ses attentes ?
  • Quel est l'objectif de notre formation ?
  • Quel est le sens recherché ?
  • Comment rendre une formation qualitative ?
  • Quels sont les critères de qualité recherchés ?
  • La formation proposée permet-elle une mise en pratique immédiate?
 
La révolution n'est pas seulement technologique ou culturelle. Nous savons aujourd'hui qu'il est nécessaire de concentrer notre énergie pour préserver une bonne attention de tous les stagiaires. Cette attention est d'ailleurs un sujet à part entière dans les recherches en neuroscience.
 
En effet, les neurosciences ont permis d'apporter des éclairages certains sur les nouvelles stratégies d'apprentissage. La principale découverte fondamentale est la plasticité de notre cerveau. Fini la croyance que l'apprentissage est plus difficile en vieillissant. Nous pouvons apprendre à tout âge et c'est plutôt une bonne nouvelle !

Pour les neurosciences, et Stanislas DEHAENE,  les 4 piliers d'apprentissage sont les suivants :
  • L'attention
  • L'engagement actif
  • Le retour d'information
  • La consolidation

L'attention

L'attention chute au bout de 10 minutes et notre mémoire de travail ne peut enregistrer que 7 éléments à la fois (+ ou - 2).

Il est donc important de prévoir de relancer l'attention environ toutes les 10 minutes. De ne pas surcharger les slides par des informations. D'avoir un discours, clair, précis et concis pour canaliser l'attention et éviter les doubles tâches.

Nous connaissons tous déjà le côté soporifique des powerpoints interminables. Évitons bien-entendu les formations uniquement théoriques.

apprentissage formation neurosciences animation outils
 

  

L'engagement actif

"Un organisme passif n'apprend pas". Pour cela tester régulièrement les connaissances permet de mieux mobiliser son auditoire en sollicitant un effort cognitif.
  
 

Le retour d'information

Le retour d'information est essentiel avec une correction des erreurs pour permettre au cerveau de mémoriser et donc d'apprendre
 
Ainsi, l'erreur facilite l'apprentissage. Bien entendu, il est donc nécessaire de sortir de l'ancrage scolaire qui veut qu'une erreur soit sanctionnée "Mauvaise réponse".
 
Et si nous nous disions : "Cool, je me suis trompé, cette bonne réponse, je m'en rappellerai maintenant".
 
Cette découverte intéressante montre que comme pour la roue de DEMING utilisée notamment en management de projets, l'apprentissage continu passe par des essais, des erreurs et des solutions d'amélioration. C'est la roue de l'amélioration continue version apprentissage.
 
 

La consolidation

La consolidation est le fait d' "effectuer le transfert de l'explicite vers l'implicite" (Réf. Stanislas DEHAENE). Nous pouvons l'apparenter aux étapes d'apprentissage de l'Analyse Transactionnelle et notamment de la position très inconfortable du conscient-incompétent vers le inconscient-compétent. Les neurosciences ont mis en avant que les informations emmagasinées dans le cortex préfrontal (explicite) se libèrent progressivement pour passer vers l'implicite, ou "l'automatisation" évoquée par Stanislas DEHAENE.
 
Pour les neurosciences il faut 3 passages pour mémoriser une information et 21 jours pour intégrer une habitude.
 
Le sommeil est un élément indispensable à une bonne assimilation et mémorisation. 
 
 

En pratique dans nos formations

Dans la construction de nos formations, et en prenant en considération les informations précieuses des neurosciences, de la PNL et de différents courants pédagogiques, nous avons évalué 8 critères importants à prendre en compte pour mieux former.
  1. Susciter de l'attention
  2. Créer de l'interaction et du partage
  3. Multiplier les canaux d'apprentissage et stimuler un maximum de sens (VAKOG) PNL
  4. Créer une atmosphère de confiance et détendue voire ludique
  5. Proposer des ateliers de mises en pratique. Créer des moments d'expérience.
  6. Imager, susciter le monde de la symbolique, raconter des histoires, prendre des exemples de la vie de tout les jours
  7. Conscientisez pour mieux ancrer et approfondir les apprentissages
  8. Le mouvement stimule l'apprentissage
  9. Rendre les apports didactiques signifiants en faisant le lien avec le vécu des stagiaires
 

Quelques outils simples à mettre en place

Pour l'ensemble de nos formations, nous faisons appel à des outils simples d'application et efficace comme :
apprentissage formation neurosciences animation outils 
Bien entendu, l'animation, les mouvements et l'intonation de la voix sont primordiales pour faire vivre un temps de formation. La répétition et l'association avec des questionnements permet d'augmenter la capacité d'appropriation.

Nous conclurons d'ailleurs ainsi, pour qu'une formation soit efficiente et efficace, il est important de passer de l'apprentissage à l'appropriation.


Pour en savoir sur nos formations, cliquez ici


Sources de cet article :